« La mission de Headspace, qui consiste à améliorer et rendre plus accessible le bien-être et la santé dans le monde entier, est en parfaite adéquation avec la conviction fondamentale de blisce/ selon laquelle il est possible d’avoir un impact social positif tout en créant une entreprise solide avec une croissance durable. Nous sommes fiers de nous associer à Rich, Andy et à toute l’équipe de Headspace dans leur engagement à transformer l’espace de la pleine conscience et de la méditation, grâce à la recherche scientifique et à une expertise authentique. Nous sommes ravis de soutenir leur impact sur la santé mentale, non seulement à travers l’application grand public, mais aussi via leurs efforts dans les domaines des soins de santé, de la médecine numérique, de la science et du travail. » Alexandre Mars, entrepreneur et philanthrope, Président-fondateur de blisce/ – Investor in Headspace

SANTA MONICA, Californie – 12 février 2020 –

Headspace, leader mondial des applications de méditation et de mindfulness, a annoncé aujourd’hui la finalisation de son financement en série C pour une levée totale de 93 millions de dollars. Cet investissement a été mené par blisce/, le prestigieux fonds d’investissement créé par Alexandre Mars, avec la participation de Waverley Capital et Times Bridge – la branche mondiale d’investissements et de partenariats du Times Group of India – ainsi que des investisseurs précédents tels que The Chernin Group, Spectrum Equity et Advancit Capital. Ce nouveau financement comprend 53 millions de dollars de capitaux propres venant des investisseurs et 40 millions de dollars de capitaux d’emprunt provenant de la Pacific Western Bank.

Depuis sa création, Headspace est le produit numérique de mindfulness le plus soutenu par la recherche scientifique sur le marché. Cette pertinence est le résultat des efforts menés par l’entreprise pour faire valider de façon objective les avantages de la méditation et de la pleine conscience, avec la plus grande filière de recherche dans ce domaine. Plus de 70 études cliniques ont été réalisées avec le Conseil européen de la recherche sur les interventions sanitaires numériques, mais aussi des universités de renom telles que Stanford aux Etats-Unis, l’université du Danemark du Sud, l’université de Maastricht aux Pays-Bas ou encore l’École de Police au Royaume-Uni. Sachant que la facture de l’Union européenne pour les problèmes de santé mentale s’élève à 600 milliards d’euros, Headspace veut continuer à prouver scientifiquement que mindfulness et la méditation sont de puissants outils pour alléger les symptômes du stress, des troubles d’anxiété, du burn out, de l’insomnie, du stress et des douleurs chroniques.

« Headspace a enseigné à des millions de personnes le pouvoir de la mindfulness pour réduire les problèmes de santé mentale et pour améliorer le bien-être, tout en continuant à faire progresser la recherche clinique », a déclaré Richard Pierson, PDG et cofondateur de Headspace. « Nous sommes déjà dans une projection à plus de dix ans, et nous voulons approfondir ce savoir et l’appliquer à d’autres domaines de la vie quotidienne, afin que les membres de la communauté Headspace puissent créer des habitudes plus saines et plus durables, que ce soit grâce à l’application Headspace ou aux partenariats que nous mettons en place avec de nombreux employeurs et prestataires de santé. Nous sommes ravis de collaborer avec des investisseurs internationaux qui partagent notre vision et notre mission d’améliorer la santé et le bonheur dans le monde. »

Depuis plus de dix ans, Headspace a connu une croissance explosive :

  • Plus de 62 millions de téléchargements dans 190 pays
  • Plus de 2 millions d’abonnés payants
  • Plus de 600 partenaires en B2B grâce à « Headspace for Work », tels que Nespresso, YOOX Net-a-Porter Group et Mondelēz International
  • En plus de son activité auprès des particuliers, Headspace continue d’investir massivement dans « Headspace for Work », leur segment B2B en pleine expansion, dont les revenus ont doublé entre 2017 et 2018, puis en 2019 et qui maintient cette tendance. L’entreprise va également investir dans « Headspace Health », dont l’objectif est d’intégrer la méditation aux soins de santé, et d’être pris en charge par les complémentaires comme c’est déjà le cas chez Alan.

« La mission de Headspace, qui consiste à améliorer et rendre plus accessible le bien-être et la santé dans le monde entier, est en parfaite adéquation avec la conviction fondamentale de blisce/ selon laquelle il est possible d’avoir un impact social positif tout en créant une entreprise solide avec une croissance durable. Nous sommes fiers de nous associer à Rich, Andy et à toute l’équipe de Headspace dans leur engagement à transformer l’espace de la pleine conscience et de la méditation, grâce à la recherche scientifique et à une expertise authentique. Nous sommes ravis de soutenir leur impact sur la santé mentale, non seulement à travers l’application grand public, mais aussi via leurs efforts dans les domaines des soins de santé, de la médecine numérique, de la science et du travail. » Alexandre Mars, entrepreneur et philanthrope, Président-fondateur de blisce/ – Investisseur dans Headspace

Le capital fraîchement levé sera investi dans une dynamique de croissance à l’international, notamment avec l’ouverture du premier bureau à Paris piloté par Renate Nyborg, directrice générale Europe et ancienne cadre chez Apple. Cette démarche s’inscrit dans une stratégie globale de développement afin de continuer d’apporter des solutions de santé mentale innovantes et aider plus de personnes sur les marchés français et européens à accéder au bien-être.

En 2019, la société a lancé les versions françaises et allemandes de l’application. Headspace a également lancé sa version en espagnol et en portugais. Ce développement se poursuit en Asie grâce à des partenaires stratégiques tels que The Times of India, l’une des plus grandes entreprises de médias de la région, qui avait participé au financement de licornes telles que Uber et Airbnb dans la région.

À propos de Headspace